Chroniques d'Eladnas
Bienvenu(e), sur Eladnas ! Tu viens de poser ta patte dans un endroit qui t'es complètement inconnu, hostile. Veux-tu nous rejoindre et nous aider au sein du bon développement de cette ville dans un monde post-apocalyptique?
Dans ce cas là, nous t'attendons jeune recrue!

Keela - Skitty - Hors-la-loi ~ terminé ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Keela - Skitty - Hors-la-loi ~ terminé ~

Message par Keela le Lun 12 Déc - 21:31







I’m filled with determination.
Informations basiques
Nom : Keela
Âge : 17 ans
Genre : Femelle
Espèce : Skitty
Groupe : Hors-la-loi
Métier : Voleuse
Lieu de vie : Quartiers pauvres

Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand.

Caractère
Keela est une jeune Skitty très vive et pleine d’énergie. Robuste du fait de sa vie dure, elle court vite et sait se défendre sans problème. Râleuse, sarcastique et têtue comme une mule, elle n’est pas toujours très amicale, mais elle sait aussi se montrer généreuse et attentionnée. Elle est jeune, et un peu bornée, mais se considère pleinement comme une adulte ; preuve en est, elle dit elle- même « détester les mioches », en particulier ce qu’elle appelle les « petits pleurnichards ». Ayant toujours dû se battre durant sa vie, elle n’est pas habituée à faire la grasse matinée, et déteste les paresseux ou ceux qui s’apitoient sur leur sort sans agir. Il est très difficile de gagner sa confiance, à cause de sa grande méfiance à l’égard des autres, mais une fois qu’on l’a, elle se révèlera être une épaule forte et compréhensive ; de même, à cause de son tempérament et de ses talents de pickpocket, il n’est jamais aisé de lui faire totalement confiance. Surtout lorsque l’on sait que Keela est une jeune Skitty très mignonne qui sait à la perfection utiliser sa beauté et sa capacité spéciale Joli Sourire pour déstabiliser et mieux dérober. Cependant, gare à vous si vous la qualifiez de « mignonne » alors qu’elle ne le souhaite pas, car elle ne supporte tout simplement pas qu’on la traite de « petite chose toute mignonne » lorsque, pour elle, elle est une guerrière. Elle aime prendre soin de sa fourrure, même si elle n’hésite jamais à la salir pour quelque raison que ce soit. Elle est intelligente, mais il lui arrive souvent qu’elle fonce sans réfléchir. Certains appellent cela du courage, d’autres de l’inconscience ; quoi qu’il en soit, c’est ce qui lui attire souvent pas mal d’ennuis…
Très douée pour se dissimuler, se déguiser et escalader toutes sortes de choses, elle est très agile, habile et précise, en bref : bien taillée pour son métier. Aussi franche que bonne menteuse, elle peut sembler bourrue et rustre ; elle est patiente et n’abandonne jamais. Elle est aussi plus courageuse qu’elle ne le montre, aimant se faire passer pour une petite Skitty lâche et sans défense afin de mieux abuser ses victimes.
Cependant, lorsqu’elle est en position de force, elle se montre hautaine et insolente, parlant parfois en rimes en honneur de son frère.
Physique
Shiny : []Oui [X]Non
Description : Comme tous les Skitty, Keela a un pelage rose et beige ras, des oreilles ponctuées de plumets, et une queue comme celles des autres Skitty. Ses pattes sont plus longues et plus musclées que pour la plupart des autres pokémons de son espèce, et elle possède diverses cicatrices, marques laissées par une vie de déboires. Elle a deux yeux, normal jusque-là me direz-vous, mais deux yeux vairons, soit de deux couleurs différentes. Son œil droit est d’un beau doré brillant, et le gauche d’un élégant violet sombre. Elle se sert souvent de ses yeux si particuliers pour déstabiliser ou attendrir les personnes qu’elle croise. Cela, associé à son Joli Sourire et à sa bouille d’ange, lui est très utile pour son travail.
Elle possède également un petit anneau d’or à l’oreille gauche, et son cou est entouré d’un fin bandana pourpre. Elle est plus grande que la plupart des Skitty, mais reste petite comparée à de plus grandes espèces ; elle est fine et élancée, avec des muscles apparents sous sa courte fourrure.
Histoire
Keela, contrairement aux apparences, est née dans une famille avec des revenus confortables, pour ne pas dire très élevés ; eh oui, Keela vient d’une famille riche. Une famille de Nobles. Elle a passé ses cinq premières années avec eux, ses parents et sa sœur, nommée Looza. Elle avait tout ce dont n’importe quel enfant pourrait rêver : une grande chambre, des jouets, une belle maison avec un jardin… Mais elle n’était pas heureuse. Si Looza, sa sœur, s’était très bien adaptée à la vie mondaine et à ses modalités, Keela ne s’y faisait pas. Elle avait envie de gambader, se rouler dans l’herbe, découvrir le monde, tout voir, tout faire… mais évidemment, elle n’en avait pas le droit. En tant que Noble, elle se devait de bien se tenir : être droite, ne pas parler à table, ne pas s’esclaffer en public, être polie et courtoise… Elle étouffait. Sa sœur, qui donnait l’image d’une gentille petite fille, n’était pas tendre avec Keela en privé, et la battait sans vergogne. Ses parents, eux, n’en savaient rien, mais n’essayaient pas vraiment de le savoir non plus. Ils punissaient leur fille lorsqu’elle ne se tenait pas comme ils le souhaitaient, la privant parfois de nourriture pendant quelques jours. Elle était seule ; sa sœur ne l’aimait pas, ses parents l’ignoraient, et elle était enfermée dans une cage dorée quand elle ne rêvait que de liberté. L’oiseau en cage qui ne veut que s’envoler... Alors un jour, elle franchit le pas. Emballant quelques affaires dans un petit sac à dos, elle sauta par la fenêtre de sa chambre et s’échappa. Elle courut sans s’arrêter, tout droit vers les quartiers pauvres, où, elle le savait, personne ne viendrait la chercher. Essoufflée, seule, petite enfant au riche héritage, perdue dans des rues mal famées. Elle commença à avoir peur, peur que l’on l’enlève, que l’on la tue, que l’on veuille la remettre à sa famille en échange d’une rançon. Elle erra seule ce qui lui sembla être une éternité, son sac serré contre elle, changeant de trottoir dès qu’elle croisait quelqu’un qui lui semblait louche. Puis un jour, alors qu’elle dormait, roulée en boule dans un coin sombre, sale et affamée, elle rencontra quelqu’un. Un grand Zoroark aux yeux d’un bleu vif, qui la dévisageait. Lorsqu’elle se réveilla, et vit l’imposant Pokémon de type Ténèbres l’observer, elle prit peur. Mais le Zoroark se contenta de lui faire un petit sourire énigmatique avant de filer. Keela, intriguée, oubliant sa peur, se mit à le suivre. Le Zoroark ne lui facilitât pas la tâche, escaladant les toits, courant, zigzaguant avec agilité dans les rues noyées de monde. Mais la petite Skitty n’abandonna pas, décidée à rattraper cet étrange personnage. Ce dernier la mena dans les mines. Elle s’y serait perdue s’il ne la guidait pas dans le dédale mal éclairé. Finalement, dans un boyau sombre, il pressa une pierre descellée de couleur sombre et un passage s’ouvrit ; il s’y engouffra et y disparut. Keela s’y précipita sans réfléchir et arriva, épuisée, juste devant les grosses pattes d’un gigantesque Luxray au pelage d’or brillant, qui la toisait, le Zoroark à ses côtés, souriant de tous ses crocs. La petite Keela ne comprit pas tout de suite ; le grand Luxray et le Zoroark l’invitèrent à entrer chez eux, dans leur repaire caché. La petite apprit bien vite que les deux étaient « frères d’armes », comme ils aimaient s’appeler, et qu’ils travaillaient au marché noir, volant et revendant ce qu’ils récupéraient, escroquant même parfois leurs acheteurs ; la plus grande partie de l’argent qu’ils récoltaient, ils la reversaient aux sans-abris et aux plus démunis. Connus sur le marché pour être de puissants combattants et d’incroyables marchandeurs, ils étaient aussi redoutés par leurs ennemis que Charybde et Scylla. Mais, devant Keela, ils montrèrent leur face tendre. Ils l’adoptèrent, la nourrirent, la soutinrent, et achevèrent son éducation… à leur façon. Le Luxray shiny, nommé Faeltial, lui enseigna l’économie et la géopolitique, lui parlant de marchés et de justice, lui expliquant toutes les ficelles du métier, les compromis comme les déboires. Et même si Keela trouvait cela fort intéressant, cela ne la fascinait pas autant que l’art du combat. Ce dont se chargea Artaniel, le Zoroark. Ce dernier lui apprit à se battre, lui montra comment se dissimuler, voler, se déguiser, lui apprit à mentir de façon convaincante. Bientôt, Keela devint comme leur petite sœur. Chacun des deux frères lui apprirent des capacités : Onde de Choc et Laser Glace pour Faeltial, et Ball’Ombre et Tunnel pour Artaniel. Keela, quant à elle, apprit seule, au fil de l’entraînement, les attaques Bluff, Berceuse et Feinte. Les trois voleurs étaient inséparables, comme les trois mousquetaires, et tout aussi redoutés qu’avant. Keela avait alors 15 ans, des talents martiaux indiscutables et des techniques de vol aussi sophistiquées que celles de ses frères, voire même plus fourbes, qu’elles avaient créées ; elle menait enfin la vie dont elle rêvait, accompagnée par deux amis fidèles qu’elle voyait comme ses frères légitimes. Elle avait appris à connaître les deux grands pokémons : Faeltial, sérieux mais doux, le stratège de la bande, toujours calme, qui aimait la musique et qui portait un bandana bleu pâle, symbole de sérénité et de sensibilité ; Artaniel, désinvolte et énergique, aussi furtif qu’indiscret, optimiste au possible, qui aimait parler en rimes et faire de mauvais jeux de mots, et qui portait un bandana violet sombre, symbole de mystère, d’idéalisme et de protection. Leur repaire était plutôt petit, quoique de taille moyenne pour un repaire de bandits, mais confortable. Des coussins et des couvertures pour les lits, quelques livres, des outils de cambriolage, quelques sacs usés, une petite table basse, et un petit coin de terre retournée avec un punching-ball accroché maladroitement au plafond, servant à l’entraînement. Keela s’y sentait bien, bien mieux que dans sa grande maison vide. Elle apprit rapidement à se repérer dans les dédales, et s’y sentit vite aussi à l’aise que chez elle.
Mais, durant une douce soirée d’été, tout bascula lorsque Faeltial et Artaniel partirent. Oh, ils n’avaient pas abandonné Keela, loin de là. Mais, comme le vol à l’arrachée ne rapportaient pas suffisamment pour les nourrir tous trois, il leur arrivait de cambrioler quelques riches maisons, et durant ces « missions spéciales », ils préféraient ne pas impliquer Keela en raison de son jeune âge, même s’ils la savaient très douée. Comme toujours, Artaniel lui avait laissé un mot de sa composition : « Haut les cœurs, les nocturnes voleurs retournent à leur besogne avec ardeur ! Ils seront de retour de bonne heure, et raconteront tout à leur petite sœur ! A ce soir, en espérant que tu ne dormes pas déjà comme un loir ! » Les deux frères revinrent dans la nuit noire ; Keela ne vit pas tout de suite ce qu’il s’était passé. Puis, à la lumière d’un rayon de lune, son cœur rata un battement. Faeltial revenait, le regard sombre, portant sur son dos la silhouette inanimée d’Artaniel. Lorsque le Luxray déposa son frère au sol, Keela avisa une blessure au flanc, ronde et profonde, d’où s’écoulait une mare de sang. Inconscient, le Zoroark gisait au sol, hoquetant, luttant pour rester en vie. Faeltial avait déjà disparu dans leur repaire pour chercher un kit de premiers secours, tandis qu’Artaniel ouvrit les yeux. Il vit Keela et son regard s’illumina ; il en profita pour lancer quelques rimes avec un grand sourire : « Hey, soeurette, pourquoi cette face tristounette ? Le joker est à terre, mais pas son frère ! Notre famille de guerriers, jamais ne sera oubliée ! » Péniblement, mais sans même grimacer, il détacha son bandana qu’il posa maladroitement sur la tête de Keela. Un filet de sang s’écoula de sa bouche alors qu’il prononça : « Prends soin de toi, ma ptite Keela. Et veille sur Fael pour moi. » Ce dernier revint, affolé, et commença à panser les blessures de son frère. Mais c’était trop tard ; les yeux vitreux du Zoroark perdirent leur étincelle, et ses membres s’affaissèrent. Le regard du Luxray sembla s’éteindre et il s’écroula, en larmes, sur le corps désormais sans vie de son frère de toujours. Keela fondit en larmes également ; les trois redoutables guerriers s’étaient transformés en une fraction de seconde en deux pokémons brisés. Ils enterrèrent leur frère au matin, sous la brume matinale qu’il aimait tant regarder se lever. La journée se déroula dans le silence. Choqués, malheureux, amers, aucun d’entre eux n’osait ouvrir la bouche et risquer de prononcer des mots déplacés. Ils savaient tous deux que rien, aucun mot, ne guérirait jamais la blessure qui avait transpercé leur cœur aussi sûrement que le flanc d’Artaniel. Le jour d’après, ils n’allèrent pas travailler. Ils restèrent blottis l’un contre l’autre, incapables de penser. Le troisième jour, Keela brisa le silence de deuil. Un seul mot, dans lequel toute son incompréhension et son chagrin perçaient : « Comment ? » Faeltial, alors, sortit de son mutisme, et raconta avec une voix brisée. Comment ils étaient partis dans les quartiers riches. Comment ils avaient jeté leur dévolu sur une maison. Comment ils étaient entrés, aussi silencieux et efficaces que d’habitude. Comment lui, Faeltial, avait eu soudainement une quinte de toux. Comment les habitants s’étaient réveillés. Comment une Delcatty furieuse et terrifiée avait pointés sur eux un engin étrange. Comment un son tonitruant avait résonné dans la maison, et comment Artaniel avait poussé un glapissement de surprise et de douleur. Comment ils s’étaient enfuis, avant que la femelle n’appelle les gardes. Comment Artaniel, le flanc en sang, s’était écroulé sur le chemin, et comment Faeltial avait dû le porter jusque chez eux. Keela n’avait pas répondu, se contentant de se blottir contre son frère pour le réconforter. Il se sentait coupable, elle se sentait. Sous son récit, elle avait compris « si je n’avais pas toussé, si je n’avais pas fait cette erreur stupide, il serait encore en vie. Tout est de ma faute. » Soudain, Keela percuta. Elle demanda à Faeltial des détails sur cette Delcatty qu’ils avaient confrontée. Ce que lui répondit le Luxray fit naître en elle une rage sans égale. La description que son frère lui donnait collait parfaitement. Durant la nuit, alors que Faeltial dormait, elle partit pour les quartiers riches. Grâce aux indications de son frère, elle retrouva la maison. Elle entra, sans ménagement, en brisant un vase à l’entrée. Bientôt, la Delcatty dont avait parlé Faeltial se montra, son étrange objet à la main. Looza. Derrière elle, la silhouette sombre d’un Mistigrix mâle, visiblement son compagnon/mari. Ignorant la présence de l’homme, Keela s’avança, bête de fureur assoiffée de vengeance.
« Comment as-tu pu faire une chose pareille ? »
« Je ne vois pas de quoi tu parles », répondit froidement la Delcatty.
« Tu as tué un Zoroark il y a trois nuits de cela. Comment as-tu pu… ? »
« Cette brute épaisse s’était introduite chez moi. Comment peux-tu, toi, prendre sa défense contre ta propre sœur ? »
« Comment oses-tu ?! Il était ma famille, plus que tu ne l’as jamais été ! »
« Tu as disparu du jour au lendemain. Je pensais que tu étais morte », rétorqua Looza d’un ton détaché et presque déçu.
« Tu vas payer pour la vie que tu as prise. »
Le regard de Keela coula jusqu’au Mistigrix, qui se tenait derrière celle qui partageait son sang, et s’embrasa.
« Tu vas souffrir, comme moi et Faeltial souffrons. Et pour ça, je vais te prendre quelque chose. »
Elle s’élança.
Lorsqu’elle rentra à son repaire, à l’aube du lendemain, Faeltial ne dit rien. Il savait. Il avait vu le sang sur ses pattes, son regard sombre mais un peu soulagé. Il ne lui en voulait pas ; il se sentait presque coupable de ne pas l’avoir fait lui-même. Mais il était heureux de ne pas être seul. Le frère et la sœur décidèrent après ça de ne plus jamais faire de missions solo, et de toujours se dire la vérité.
Deux ans ont passé depuis ce jour. Keela a maintenant 17 ans, et elle vit toujours avec son frère Faeltial dans leur repaire. Looza, suite à la mort de son compagnon Mistigrix, avait dénoncé Keela aux gardes, et la Skitty était désormais recherchée, son portrait placardé dans toute la ville. Mais personne du quartier pauvre n’osait la dénoncer, elle ainsi que son frère, sachant qu’ils escroquaient les riches passifs pour tenter d’aider les plus démunis ; dès que la police venait tenter de les arrêter, tout le monde dans les coins pauvres prenaient leur défense et gênaient les agents, si bien qu’ils renonçaient à chaque fois à poursuivre Keela et Faeltial, qui, eux, riaient et remerciaient ceux qui leur permettaient de s’enfuir sans ennui. D’ailleurs, la plupart des affiches accrochées dans les quartiers pauvres finissaient rapidement décrochées, voire déchirées ou brûlées par les habitants.
En seulement douze ans, Keela s’était complètement transformée. Née fille de Noble sans liberté, sans amour et sans personnalité, elle était devenue l’une des plus grandes Hors-la-loi de la ville, escortée désormais par son cher frère, heureuse et libre de faire tout ce qui lui plaisait ; de faible à forte, de seule à entourée. Keela avait grandi.
Autres
Un avis sur le forum ? Quelques ptites choses sont à améliorer, comme tout un chacun, mais c’est sympa =3
Comment l'avez-vous connu ? Disons qu’une chipolata m’a conduite ici ●‿●
Pseudo(s) utilisé(s) en général : Ici NissaFY ! Ou juste Nissa. Ou Yéyé, pour les intimes…
Âge : 16 ans
Code du règlement : Croqué par Xel
Code par Cyani

avatar
Keela
Membres

Messages : 22
Date d'inscription : 12/12/2016
Age réel : 17
Localisation : Quelque part entre les ombres

Voir le profil de l'utilisateur http://nissafy.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keela - Skitty - Hors-la-loi ~ terminé ~

Message par Xelyera le Mar 13 Déc - 20:26

Bienvenue Yéyé! Je te valide! :3

_________________
Merci Keela pour cette superbe signa'! <3
P'tit clic ici:

(Pssst regardez ça c'est son DA 030 -->http://nissafy.deviantart.com/ et ce truc c'est le mien --> http://cyani-draws.deviantart.com/ )
avatar
Xelyera
Admin

Messages : 46
Date d'inscription : 26/11/2016
Age réel : 16

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum